Le Blog : GoodMorning Client!

Il est urgent de repenser la formation des dirigeants de demain

formation dirigeants

On ne peut plus continuer à former les futurs dirigeants comme si les entreprises n’étaient pas en train de muter profondément.

 Info de Xavier Blanchot ce soir 28-02-2018 :

« EPILOGUE : AccorHotels vend 55 % de son pôle immobilier, AccorInvest pour 4,4 Mds€ au fonds souverain saoudien Public Invest. Fund, celui de Singapour GIC, au fonds immobilier américain Colony Northstar et à Crédit Agricole Assurances et Amundi. Les murs et fonds des hôtels vendus seront opérés par AccorHotels en contrats de très longue durée de 50 ans, incluant une option de renouvellement de 15 ans.

&

Accor va vendre tous ses hôtels, leurs murs mais aussi les fonds de commerce : c’est un véritable coup de tonnerre !

Accor va donc céder sa filiale Accorinvest qui regroupe ses activités immobilières et les 900 hôtel qu’elle détient !

Accor ne possédera donc plus du tout les hôtels qu’elle gère, mais bien sûr, là où Accor n’a qu’un mandat de gestion, sa marge est plus élevée. Et Accor développe des nouvelles activités (déjà 5% du CA du groupe), comme la distribution de séjours de luxe, la location d’appartements avec des services hôteliers, et de la conciergerie.

C’EST L’EFFET AIRBNB, Accor ne veut pas mourir à petit feu comme Pages Jaunes qui a dédaigné Google, ParuVendu face au Boncoin, les 3 Suisses et autres vpcistes ne voyant pas venir Amazon, et on pourrait rajouter la SNCF avec Blablacar, les taxis face à Uber, etc. Face à l’Uberdigitalisation, il faut pivoter ou mourir. »

Cette information détonante, je l’avais évoquée comme inéluctable lorsque le succès d’Airbnb s’est dessiné, voici quelques années déjà. Ce qui doit nous surprendre, c’est le temps qu’il aura fallu à Accor pour réagir, pour repenser son avenir, réinventer son offre, accepter de se défaire de ce qui faisait la mesure de leur puissance, comparée à celle de leurs compétiteurs.

Mais en fait, en prenant cette décision difficile, Accor ne fait qu’une partie du chemin. Car ce qui lui manque par rapport à AirBnb, c’est l’agilité. Et par cette opération de leaseback, somme toute assez classique, le groupe reste figé sur ses 900 hôtels, sur leurs effectifs, leurs coûts fixes. L’opération n’est que financière et moyen terme.

Pivoter ou mourir comme le dit Xavier, c’est le challenge de tous les patrons d’entreprises 1.0.

Qui les aura formés à ça ? Penser start-up, croissance exponentielle. Penser levées de fonds, dilutions opportunes. Penser plates-formes et plus patrimoine, agilité et plus immobilisations.

L’enjeu se situe au cœur de notre système de formation des dirigeants de demain. Il faut les former à penser différemment, à penser global, à penser digital. Et notre système est soumis au diktat des accréditations. Sans elles, pas de visibilité, pas de reconnaissance. Les meilleurs professeurs vous échappent, les meilleurs candidats aussi.

Il n’est qu’une voie possible, la course à l’échalote de ces accréditations qui se multiplient et qui nivellent, norment les formations des étudiants.

Certaines écoles peuvent se permettre une certaine liberté, elles ont commencé à explorer l’interdisciplinarité. Mais les filières restent en place, closonnement annoncé des entreprises en marketing, finances, contrôle de gestion etc…

Quand je propose aux patrons de ces grandes écoles de réfléchir à une Ecole 42 de la gestion, ils sont unanimes : « impossible! ».

C’est l’avenir de notre tissu d’entreprises qui se jouent actuellement. Plusieurs dizaines de milliers seront à céder dans les prochaines années, et il est à craindre que le nombre de celles qui ne trouveront pas repreneur soit considérable.

Là où une start-up qui meurt ne fait que quelques chômeurs de plus, une PME ancienne en fait infiniment plus.

Mais les reprendre suppose de repenser un environnement complet qui y soit propice.

Et ce nouvel écosystème doit prendre ses racines dans un enseignement de gestion totalement réinventé et affranchi des cadres des anciens préceptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *